top of page

Posséder un chien, c’est comme être un explorateur intrépide de la nature.

 

Au-delà des câlins et des croquettes, il faut détenir des secrets bien gardés pour assurer son bonheur, comme satisfaire son envie de mâchouiller.

 

En tant que grand chef de la meute, il faut absolument connaître ces astuces pour élever un compagnon plein de vie et heureux.

Ces recommandations peuvent également se révéler précieuses pour un jeune chiot. Il est recommandé de demeurer vigilant et de réajuster si nécessaire si ces conseils ne s'avèrent pas adaptés.

Nous déclinons toutes responsabilités en cas de non-respect de l'utilisation des articles présentés.

en savoir plus

Qu’est-ce que l’activité masticatoire ? Vous vous demandez peut-être ce qu’est l’activité masticatoire du chien. Il s’agit tout simplement du fait de lui procurer quelque chose à mâchouiller, à dépiauter, à détruire. Cette activité est l’un des besoins fondamentaux des chiens, et elle est malheureusement souvent négligée. Les besoins fondamentaux des chiens Sur le principe, pour avoir un chien équilibré, il faut lui apporter un maximum de bien-être. Pour ce faire, chaque maitre devrait permettre à son animal de réaliser 5 activités principales par jour : • De l’activité physique, comme des promenades, du sport ; • De l’activité mentale, avec des jeux d’occupation, certains exercices comme le pistage, mais aussi tout simplement     de renifler les différentes odeurs lors des sorties ou de creuser des trous à la recherche de petites bêtes ; • Des activités sociales, pour rencontrer d’autres chiens, animaux et humains, jouer avec ses congénères ; • Des activités dites vocales : le laisser s’exprimer à sa guise, aboyer, grogner ; • Des activités masticatoires : rogner des os, des bâtons, ou certains jeux d’occupation. ​ Bien sûr, parmi toutes ces occupations, certains chiens auront besoin de plus de certaines et de moins d’autres…. Mais elles restent toutes essentielles ! Zoom sur l’activité masticatoire et ses bienfaits Le chien est un carnivore (à tendance omnivore). Les muscles de sa mâchoire sont donc spécialement conçus pour la mastication. Ce comportement correspond à tous les mouvements qui vont mettre en action sa bouche : ronger un bout de bois, déchiqueter de la viande sur un os, ronger un jouet d’occupation rempli de nourriture, lécher l’intérieur d’un objet… Même si souvent elle se pratique dans des positions plutôt « relax », la mastication n’en est pas moins une source de dépense énergétique pour le chien. On estime en effet qu’une heure de mâchouillage d’objets équivaudrait à 3heures de promenade ! Elle va donc permettre au chien de s’occuper sainement. Il s’agit d’un comportement qui, naturellement, est satisfait par l’action de ronger des os ou des carcasses dans le but de se nourrir, et va préparer le système digestif du chien à l’assimilation de son repas. Cette action de mastication a par conséquent un rôle important dans la digestion, que l’on oublie souvent. Bien sûr lorsqu’on donne à manger à son chien, on lui facilite grandement la tâche, son repas étant tout prêt à être dévoré… au risque de générer des soucis de digestion par la suite ! Rétablir une étape de mastication pourrait donc dans certains cas résoudre ces problèmes. Par ailleurs, les chiens (comme de nombreux animaux) vont préférer travailler pour obtenir leur repas : ils auront plus de satisfaction à devoir chercher leur nourriture, essayer de la récupérer plutôt que de simplement venir manger dans leur gamelle. Ronger un os est donc plus enrichissant pour eux ! Cette activité offre aussi au chien une sensation de satiété, qui va permettre de limiter les troubles alimentaires. Parmi ceux-ci, on peut noter la suralimentation :les chiens peuvent en effet souffrir d’une sorte de boulimie où ils mangent à outrance pour combler un manque fondamental, ce qui peut entrainer des problèmes d’obésité. L’activité masticatoire présente également des effets bénéfiques sur l’organisme. Elle permet par exemple la libération d’hormones « du bonheur », comme les endorphines et la dopamine, essentielles au bien-être quotidien du chien. Ces neurotransmetteurs vont valoriser son système de récompense et surtout le détendre. L’activité masticatoire va donc contribuer à apaiser l’animal, baisser son stress, l’aider à gérer et appréhender ses émotions. Enfin, elle est aussi très bonne pour la santé de sa bouche ! Elle va permettre la lutte active contre le tartre et les problèmes buccodentaires ! Chez les jeunes chiens, elle va également aider à soulager les gencives douloureuses lors de la pousse des dents définitives. C’est donc une occupation très utile, qui est essentielle au bien-être de nos compagnons Comment permettre l’activité masticatoire de son chien ? Pour permettre à son chien de ronger selon ses besoins, l’idéal est de lui fournir des objets prévus à cet effet, sains et sans risques pour lui. Cependant, n’oubliez pas que l’activité masticatoire est à privilégier sous surveillance pour ne pas que le chien n’avale quelque chose involontairement. Les friandises naturelles pour chien Dans son comportement naturel, le chien va plutôt ronger des choses liées à son mode d’alimentation, c’est-à-dire principalement des os, dans le but de récupérer des petits bouts de viande. Surtout, ne donnez jamais à votre chien d’os cuits, trop friables et qu’il risquerait d’avaler trop facilement.

Nous travaillons avec...

Un problème de connexion, de recherche, de commande ou tout simplement une question.

Nous sommes tributaires de nos fournisseurs, en cas de rupture de stock n'hésitez pas à nous contacter par e-mail, téléphone ou chat.​

Sans titre.png
48372545_323272484939450_6945535160758566912_n.png
logo-kauartikel.webp
bottom of page